Votre moteur de recherche...

jeudi 1 septembre 2016

L'arnaque de Sonia Imloul, aspirateur à subventions sans contrepartie, proche de JC Lagarde, Président de l'Udi ( qui avait caché à ses électeurs la construction d'une mosquée à Drancy, avant les élections municipales de 2008 ).....

Afficher l'image d'origine 
Avec Xavier Ducos-Fonfrède, on l'avait dégagée de notre liste au deuxième tour des municipales à Saint-Denis en Mars 2008... Cela avait mis en colère, "pauvre bichon", JC Lagarde  Président de l'Udi, toujours prompt à balancer dans une autre ville ou circonscription que la sienne , des candidats dont il ne veut pas s'encombrer.
Pour Lagarde et d'autres, notre ville est un dépotoir où ils peuvent déposer leurs "tocards" !!! QU 'ILS SACHENT QUE LEURS MANOEUVRES SERONT SYSTEMATIQUEMENT CONTREES EN 2017!!!

Ces derniers temps, le "créneau" de la déradicalisation assurait à Sonia Imloul des subventions qu'elle ne méritait pas ! Hélas, le Ministre de l'Intérieur ne s'était, encore une fois, pas adressé à la bonne personne!
rappel:






En Seine-Saint-Denis, l'arnaque de la déradicalisation

Un ex-employé de la Maison de la prévention et de la famille, un temps encensée par le ministère de l'Intérieur, raconte dans un livre l'envers du décor.


Publié le | Le Point.fr
Le site officiel du gouvernement contre le terrorisme, les réseaux djihadistes et l'embrigadement djihadiste (Photo d'illustration)
Le site officiel du gouvernement contre le terrorisme, les réseaux djihadistes et l'embrigadement djihadiste (Photo d'illustration) © MaxPPP/ Julio PELAEZ
  Que cachait vraiment la Maison de la prévention et de la famille pilotée par la militante Sonia Imloul ? Au printemps 2014, alors que des dizaines de jeunes rejoignent la Syrie, Sonia Imloul ouvre une structure en Seine-Saint-Denis, avec l'appui du ministère de l'Intérieur. Objectif : offrir un soutien aux familles dont les enfants sont partis faire le djihad et mettre en oeuvre quelques techniques de désendoctrinement des jeunes en voie de radicalisation.